1. 5分极速11选5
  2. 美食

法语介绍中国饮食文化

Cuisine chinoiseUn article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.Aller à : Navigation, RechercherLa cuisine chinoise (zhōng guó cài, 中 国 菜 ) est une d

Cuisine chinoise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aller à : Navigation, RechercherLa cuisine chinoise (zhōng guó cài, 中 国 菜 ) est une des plus réputées au monde, et sans doute celle qui comporte le plus de variations. Il faut plutôt parler de cuisines chinoises car l’aspect régional est fondamental. Malgré une continuité remarquable dans l’histoire de cette cuisine, l’apparition de cuisines régionales telles que nous les connaissons aujourd’hui est un phénomène assez récent, datant souvent du 19e siècle. Il existe de nombreuses cuisines régionales dont les plus connues et les plus répandues, en ordre géographique, sont celles du Shandong (lŭ cài, 鲁 菜 ), du Jiangsu (sū cài, 苏 菜 ), de l’Anhui (wǎn cài, 皖 菜 ), du Zhejiang (zhè cài, 浙 菜 ), du Fujian (mǐn cài, 闽 菜 ), du Guangdong (yuè cài, 粤 菜 ), du Hunan (xiāng cài, 湘 菜 ) et du Sichuan (chuān cài, 川 菜 ), appelées traditionnellement avec un peu de subjectivité, les huit grandes cuisines régionales (bā dà cà xì, 八 大 菜 系 ) de Chine.

La cuisine chinoise est à la fois liée à la société, à la philosophie et à la médecine. Elle distingue le cai, légumes cuisinés et par extension tout ce qui accompagne les céréales, le fan. Les aliments yin, féminins, humides et mous donc rafraîchissants sont les légumes et les fruits. Les aliments yang, masculins, frits, épicés ou à base de viande ont un effet réchauffant. Un repas doit donc non seulement harmoniser les goûts, mais également trouver un équilibre entre le froid et le chaud, les couleurs et les consistances. Les techniques de la cuisine chinoise sont ainsi nombreuses. Pour complimenter un plat, on dit qu'il "aide à faire passer le riz". Une autre chose caractérisant la cuisine traditionnelle chinoise est l'absence de produits laitiers à cause d'une intolérance au lactose qui existe dans de nombreux pays asiatiques.

Les Chinois partagent les plats. Ceux-ci sont souvent mis en commun. Les Chinois mangent à l'aide de baguettes, ou de cuillères chinoises en bois, plus rarement en porcelaine. La table se caractérise par son aspect social. Elle est ronde et parfois surmontée d'un plateau tournant où sont entreposés les plats. Aucun couteau n'est présent à table. Tous les aliments sont découpés en cuisine, à l'exception des fruits de mer qui sont parfois servis non-décortiqués.

La succession chronologique des plats que l'on connait en France, est remplacée par une recherche d'équilibre à partir des cinq saveurs de base (sucré-salé-acide-amer-pimenté). Toutefois, les mets exclusivement sucrés n'apparaissent qu'à la fin des festins ou des repas de fête. En Chine, un plat doit aussi être agréable à l'œil. Les plats sont parfois choisis à des fins thérapeutiques, comme par exemple les nids d'hirondelles ou ailerons de requin, qui sont des ingrédients naturellement fades. La notion issue de la médecine chinoise de complémentarité des corps chauds et froids est prise en compte, particulièrement dans le Sud de la Chine.

Le thé est la boisson la plus bue. Il est consommé pour ses vertus digestives et décongestionnantes. La bière et l'alcool de riz sont des boissons plutôt festives, réservées aux grands événements. Néanmoins, lors d'un repas ordinaire chez soi, aucune boisson n'est en général proposée et l'on se désaltère avec une soupe ou une bouillie.

Les fréquentes périodes de disette ont inspiré aux Chinois des recettes permettant d'accommoder toutes les parties comestibles des animaux : entrailles, cartilages, têtes, serres de volailles etc.

Le tofu est une invention chinoise. Il représente la base d'une dizaine d'aliments différents qui apparaissent très souvent sur les tables du fait de leur coût modique.

Le principal féculent d'accompagnement est :

Dans la Chine du sud : le riz cuit à la vapeur sans assaisonnement ; il doit être légèrement collant.

Dans la Chine du Nord : les pâtes, les crêpes ou les pains à la vapeur à base de farine de blé.

Sommaire [masquer]

1 La catégorisation des cuisines régionales de la Chine

2 Aperçu des spécialités

3 La cuisine dans la vie chinoise

4 La cuisine chinoise dans le monde

5 Voir aussi

5.1 Spécialités

La catégorisation des cuisines régionales de la Chine [modifier]

La formation d'une cuisine étant influencée, entre autres, par la géographie, les conditions climatiques et la disponibilité des ressources, les huit grandes cuisines régionales sont souvent regroupées, un peu arbitrairement, en quatre grandes familles par l’emplacement géographique et les conditions climatiques: les trois régions côtières du Nord-Est (Shandong) , du Sud-Est (Jiangsu, Anhui et Zhejiang), et du Sud (Fujian, Guangdong), et la région intérieure du Sud-Ouest (Hunan et Sichuan). De plus, les premières trois de ces grandes familles sont parfois associées à la ville dominante : Beijing, Shanghai et Canton (Guangzhou). Il est dit que « le sud est sucré, le nord est salé, l’est est aigre et l’ouest est épicé ».

Les habitants du Nord-Est ont la réputation d'aimer les arômes forts comme celui de l'ail, du vinaigre et de la sauce soja. La cuisine est riche et généreuse. Il y a une présence dominante du blé (galettes, petits pains, raviolis, etc.). La viande de mouton est associée à l'ail et à un vinaigre balsamique.

Dans le Sud-Est, les légumes (pousses de bambou, germes de soja, racines de lotus, etc.), les poissons et les crustacés d'eau douce sont particulièrement appréciés. Les plats au goût parfumé, frais et léger, sont agrémentés de gingembre, du vinaigre et de vin de riz.

La cuisine régionale du Sud, très répandue mondialement, est complexe et riche, sans goût dominant; seule la fraîcheur prime. Tous les parfums y sont mariés. La cuisson à la vapeur est à l'honneur. Presque tous les animaux ont leur place dans l'assiette: serpent, singe, souris, etc., bien que les plats végétariens soient également très présents.

Les habitants du Sud-Ouest aiment leur nourriture épicée et pimentée (piment rouge et poivre de Sichuan). La consommation de ces aromates épicés permet de supporter le froid et l'humidité de cette région. La viande consommée est principalement le bœuf. Les harmonies gustatives sont souvent baptisées de noms évocateurs : goût étrange, goût familial, goût pimenté-parfumé.

Aperçu des spécialités [modifier]

Exemple de canard laqué de Pékin en tranchesCanard laqué de Pékin (běi jīng kǎo yā, 北 京 烤 鸭 ) : Dans la recette originale, le canard est tué 24 à 48 heures à l'avance. En pratiquant une incision au niveau du croupion et en soufflant, la peau est décollée de la chair et le canard est ensuite enduit d'un mélange contenant notamment du miel et est enfin suspendu dans une pièce bien aérée. À noter que le plat original consistait uniquement de la peau du canard coupée en lamelles mais suite aux "demandes" occidentales, ce plat est maintenant servi ainsi : la peau et la chair sont découpées en tranches que l'on trempe dans une sauce avant de les rouler dans de petites crêpes avec un tronçon d'oignon vert ou de blanc de poireau coupé en julienne. Le tout est accompagné d'un bouillon préparé à partir de la carcasse et d'un légume conservé dans du vinaigre, son arrière-goût un peu sûr est considéré comme un bon accompagnement pour un plat un peu gras au goût fort. Selon l'habilité du chef cuisinier, le même canard sera préparé et présenté sous 2 à 4 mets différents selon les désirs du client

Têtes de canard épicées (yuán shǒu là yā, 元 首 辣 鸭 ) du Henan

Bouchées à la vapeur shanghaiennes (xiǎo lóng bāo, 小 笼 包 )

Patés au sésame de Wuhan (rè gān miàn, 热 干 面 )

Chien (gǒu ròu, 狗 肉) de Kaiping, Guangdong : les chiens noirs sont les plus appréciés

Vers à soie (cán, 蚕) du Dongbei

Marmite de poisson épicée du Sichuan (sì chuān shuǐ zhǔ yú, 四 川 水 煮 鱼 )

Mouton à l'estomac fourré au poulet ( yáng ròu wèi bèi chōng de sè jī, 羊 肉 胃 被 充 塞 的 鸡 )

Jiaozi (jiǎo zi, 饺 子 ) : ravioli chinois de Tianjin

Le yam-cha (yǐn chá, 饮 茶 ) ou brunch cantonais : les dim-sum (diǎn xīn, 点心 ), une grande variété de bouchées à la vapeur sont présentés sur des chariots circulant à travers le restaurant. Ils sont consommés avec un breuvage médicinal ou du thé.

Viande "rouge" du Hunan (hóng shāo ròu, 红 烧 肉 ), morceau de viande de porc avec gras et couenne cuite dans la sauce de soja

La fondue sichuanaise (sì chuān huǒ guō, 四 川 火 锅 ) : Elle consiste à choisir soi-même la nourriture que l'on souhaite manger et à la tremper dans de l'huile pimentée qui se trouve dans un plat en train de bouillir, au milieu de la table. Le petit plus de ce genre de restaurant en Chine est la grande variété des plats. Il y a vraiment un choix immense et à volonté ce qui permet à tous de se rassasier.

La cuisine dans la vie chinoise [modifier]

Pour les Chinois les plus pauvres, un repas se résume à un bol de pâtes ou de riz, agrémenté de quelques légumes ou de morceaux de viande. Mais à l'occasion des fêtes ou lorsqu'il reçoit, chacun s'efforce dans la mesure de ses moyens de faire étalage d'abondance. Bien souvent, la nourriture est une question d'honneur, et sans doute le premier signe d'appartenance sociale. La passion originelle des Chinois pour leur cuisine a sans doute été renforcée par les périodes de privation qui ont ponctué le règne de Mao Zedong, et l'amélioration du niveau de vie a rendu son plein potentiel aux styles de cuisine des différentes régions du pays.

Comme dans toutes les cultures, aux fêtes et occasions spéciales sont associés des mets particuliers. En voici quelques exemples :

Le gâteau de Nouvel an (nian gao ou nián gāo, 年 糕 ) à base de farine de riz gluant, parfumé au haricot rouge ou au longane ; il est cuit à la vapeur puis coupé en tranches qui sont frites.

Le pâté impérial et le rouleau de printemps (chūn juǎn, 春 卷 ) sont des petites crêpes à base de farine de blé ou de riz contenant des légumes et de la viande coupés en lamelles. Il s'agit à l'origine d'un pique-nique qu'on emmène au cimetière lors de la Toussaint chinoise.

Les feuilles de bambou farcies (zòng zi, 粽 子 ), feuilles de bambou farcies (riz gluant, porc, arachides, jaune d'œuf de cane salé), accompagnent la Fête des bateaux dragons.

Les gâteaux de lune (yùe bǐng, 月 饼 ) sont consommés lors de la Fête de la mi-automne, qui a lieu le plus souvent en septembre à l'occasion de la pleine lune.

Les pâtes de longue vie (cháng shòu miàn, 长 寿 面 ), très fines et très longues, sont consommées par ceux qui fêtent leur anniversaire pour s'assurer la longévité ; il est donc important de ne pas les casser pendant la cuisson.

Repas chinois à Suzhou (Jiangsu)

Riz blanc, crevettes, aubergines, tofu fermenté, légumes frits, canard végétarien et, au centre, viande et pousses de bambou.A côté des gargotes, les restaurants offrent des salles communes et des salles séparées que l'on peut retenir si l'on veut rester entre soi. On choisit souvent les poissons directement dans l'aquarium, ou même un autre animal dans une cage située a l'entrée du restaurant.

L'hôte se doit d'être plein de prévenance pour l'invité, dont il remplit le bol, la tasse et le verre, pour qu'ils restent pleins en permanence. Laisser son bol vide serait le signe qu'on n'a pas mangé à sa faim : des quantités extraordinaires de nourriture sont ainsi laissées dans les assiettes, dont les fonds sont systématiquement recyclés dans des broyeurs, finissant en nourriture pour les cochons ou en compost. Il est toutefois usuel de demander à emporter les plats restants dans des boîtes en plastique. Il est aussi très souvent possible de commander les plats de chez soi sans frais de livraison.

Pendant un déjeuner traditionnel, des toasts sont portés aux uns et aux autres. Ils constituent parfois des signes de défis qui ont pour but de contribuer à créer l'atmosphère chaleureuse auxquels les Chinois tiennent tant, mais qui mènent aussi quelquefois à des excès fâcheux. Frapper la table avec le bout de l'index et du majeur recourbés (imitation d'une courbette) permet de refuser l'invitation à boire. Dans certaines régions de l'Empire du Milieu il existe des jeux accompagnant la consommation d'alcool. Ils permettent de désigner qui boira le verre suivant.

La cuisine chinoise dans le monde [modifier]

En France, seule une faible proportion de restaurants asiatiques proposent de l'authentique cuisine chinoise de qualité. Souvent les plats sont des produits standardisés et fades, éventuellement associés à d'autres types de cuisines : vietnamienne, cambodgienne, thaïlandaise notamment. La gestion collective des approvisionnements en vue de limiter les frais de fonctionnement, la restauration rapide, les plats choisis en fonction des goûts locaux, sont en grande partie responsables de cette dénaturation. Les restaurants chinois appréciés des connaisseurs sont en général reconnaissables à leur affluence le soir et ne sont pas parmi les moins chers.

Dans les régions du monde où les Chinois d'outre-mer sont d'origine cantonaise, la qualité de la cuisine est généralement meilleure.[Ref. démandée] En effet, de par sa situation géographique lui donnant accès à une grande variété de produits et d'influences, la province de Guangdong a une cuisine particulièrement riche et raffinée. Un dicton prétend que « rien de ce qui vole, nage, rampe ou court » n'échappe aux casseroles cantonaises.

法国美食介绍,要带法语名字

你说的可能是modalit ,主要有一下三个主打:DINA女皇(法文名DAGGER)法国皇室香水品牌代言香调:淡淡花香 头香:橘子,常青藤,兰花香,中香:白玫瑰,茉莉花,铃兰香,紫罗兰,尾香:法国李子,大马士菁橘,圭亚那子木天诺TENTO 香调:花香头香:法国格拉斯果,法国红花 中香:法国香子兰,法国依兰,法国甘草尾香:木香,麝香,香根草DAGGER (帝王)男香香调:清辛花木香 头香:意大利香柠檬糖,法国薰依草中香:薰依草,香子兰,柏树林香尾香:广藿香,木香,麝香时间就像海绵里的水,只要愿挤,总还是有的。

法语介绍中国饮食文化

介绍几本法语入门的书。

主要是你要用这书来干什么.如果只是作为兴趣爱好的话.你看看有关于入门口语的书.要那种带光盘或者带磁带的那种.简单的学一点口语就可以了.如果你是学法语的专业.那就要循序渐进的学了.你可报班,也可以自学.我个人认为报班没太大必要.因为.中国的法语老师说白了.我都看不上.觉得教学生的老师.教语法很好.但是不能说话.要真想说话那就自己学吧.推荐你几本当然了.这里没有广告成分.我当初学的时候是用的新世纪大学法语.这本书不是特别难.而且比较实用.还有像什么一天一句口语之类的.都可以买点.语法比较全的就是初级法语语法.但是有点难度.如果是出国用.那我绝对建议你自己学.因为出国以后你是要使用法语的.不是用来考试的.所以.我建议你自学.如果在自学发面有什么问题你可以+Q:278878863.我可以告诉你....以上就是我个人给你的意见希望你能采纳.

那位高人知道像《齐民要术》《食经》之类的介绍中国传统饮食文化...

《图说中国传统节日》 作者: 宋兆麟,李露露 ISBN:750625310 定价: 49.8 出版社: 世界图书出版西安公司 出版年:2006-1-1 图书信息 介绍 / 作者简介 / 目录 / 在线阅读 http://www.taodoo.com/book/ 17948 ;jsessionid= 0E5E99BA87B1828B1607CB82623F65 68 http://www.joyo.com/detail/ product.asp?prodid=zjbk298026& ref=DT_SMV&uid= 购买: China-Pub (RMB 47.31) 当当网 (RMB 42.3) 各书店、图书城 介绍: 春节前夕,由世界图书出版西安公司出版发行的《 图说中国传统节日》以图文并茂的方式深入介绍了中国的传统节日, 一经问世就受到广大读者的热烈欢迎,读到此书的无不爱不释手。

《图说中国传统节日》 由中国民俗研究学会副理事长宋兆麟先生和李露露女士联合编写, 以通俗明了的语言,图文并茂地着重介绍了7个中国传统节日: 春节、元宵节、清明节、端午节、七夕、中秋节和重阳节, 这7个节日也是文化部颁布的国家级非物质文化遗产名录中的7个中 国传统节日。

具体内容包括:节日的由来、节日的内容、 节日的习俗、节日的娱乐、节日的文化内涵等, 讲述了每个节日的来龙去脉。

不仅收录有汉族传统节日的内容, 对苗族、藏族、维族等少数民族在这些节日里的内容也多有介绍, 以期展示出整个中华民族大家庭传统节日的整体风貌。

图片主要以古代流传下来的壁画、书画、雕刻、石刻、木刻、版画、 烟画、剪纸等原汁原味的载体为选材依据, 内容在通俗易懂的基础上,通过古代的诗词、典籍、通史、 笔记小说等内容的描写,突出节日的文化内涵, 展现中国传统文化的源远流长, 使人们联想到中国之所以经历5000多年的风风雨雨而更加强大的 精神源泉之所在。

总结中国节日的民族特色 中国传统节日是中华文明的重要组成部分, 它蕴涵着博大精深的文化内容,闪现着中华民族的智慧和风采, 是中华民族弥足珍贵的历史文化遗产。

该书引人注目、 也是其重要价值之一之所在的是,总结了中国节日的十大民族特色, 包括:历史悠久、内容丰富、形式多样、农业文化特色鲜明、 伦理观念突出、重视礼节仪式、崇尚鬼神迷信、讲究节日饮食、 具有“流变性”、具有“包容性”等, 清晰地勾勒出一幅幅中国社会发展的历史画面, 一幅幅生动的民间生活风俗风貌图景。

世界图书出版公司相关负责人在接受采访时曾表示:这些年, 一些年轻人对外来节日了如指掌, 但对我们民族的一些传统节日却不甚了解。

特别是韩国抢注申报的“ 江陵端午祭”,被联合国教科文组织正式认定为“ 人类口头和非物质遗产代表作”, 更使我们出版单位意识到保护中国传统节日的重要性。

正是基于此, 我们决定选择传统节日这个视角来展示中华文化的恒久魅力, 让海内外亿万华夏儿女特别是广大青少年更多、更丰富、更全面、 更深刻地认识和了解中国传统节日的内涵与精神。

《 图说中国传统节日》的目标读者是全球华人, 现在已有日本的出版机构表示要购买版权。

有关专家评价, 此书无论从内容还是形式上都体现出浓厚的民族特色, 有中国作风和中国气派。

本文来自投稿,不代表本站立场,如若转载,请注明出处。